Des cadeaux de seconde main pour Noël

Cette année j’ai décidé de passer un Noël plus écolo, j’ai commencé par adopter Le Furoshiki et essayé le calendrier de l’avent zéro déchet. J’ai poursuivi ma démarche en prenant exemple sur les cadeaux offerts l’année dernière à mes nièces par leur grand-père : des objets de seconde main. J’ai pu replonger en enfance en redécouvrant mon microscope et différents jouets qui désormais appartiennent à la nouvelle génération. Ce fût un moment d’échange super sympa où chaque adulte a pu parler de son enfance et transmettre ses souvenirs.

Quoi de plus parlant pour un enfant que de recevoir le circuit de voitures de son père, la voiture télécommandée de son oncle, … Je peux vous assurer que les enfants expriment une satisfaction bien plus importante que le dernier jouet issu des usines de 2020. Comme quoi le bonheur ne s’achète pas.

J’ai trouvé des cadeaux dans mon placard

Cette année, après plusieurs mois de travaux et un exercice de tri approfondi, j’ai isolé différents effets personnels que j’ai sortis des placards (où ils étaient entassés depuis plus d’un an). Je les sors d’une routine de poussière afin de leur redonner la possibilité d’être utilisés.

Pourquoi jeter ou vendre alors que cela peut rendre heureux un de vos proches ?

Je note plusieurs avantages :

  • réduire son impact sur l’environnement en évitant d’encourager la fabrication
  • réduire l’impact carbone du transport
  • partager au delà de l’objet un souvenir commun qui ne peut se quantifier
  • réaliser des économies
  • vider ses placards et tendre vers le minimalisme

Des alternatives s’offrent à vous

Si vous n’avez pas d’objets dont vous souhaitez vous séparer, pas de panique ! Il suffit de se tourner vers des magasins d’occasion, de bric à brac, une ressourcerie, sur des sites comme Vinted ou sur Le Bon Coin. Vous pouvez faire des affaires intéressantes et éviter d’encourager la surproduction. Avec un peu de chance, vous pourrez vous rendre compte que l’objet offert aura une histoire intéressante.

Plusieurs proches décident aussi de s’intéresser à cette démarche pour offrir un cadeau secondaire.

Si vous êtes en panne d’inspiration, vous pouvez commencer par offrir un livre que vous avez aimé. Vous serez bien placé pour en parler et donner envie de le lire.

Objet de seconde main ne rime pas avec négligence. Je trouve essentiel de soigner la présentation. On peut agrémenter son cadeau d’un joli ruban (zéro déchet) ou d’une petite boîte retrouvée au fond d’un placard que l’on peut customiser.

Il ne vous reste que quelques jours pour essayer. N’hésitez pas à partager vos expériences.

Si vous aimez cet article, partagez-le.

Pensez à vous abonner pour être informé des futurs articles.

Emmanuel pour LJDY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *